Archives de Tag: Soul

Sac à musique #23 : Fille prodigue

 

Une bonne amie était la-fille-prodigue-82237-250-400disparue et je l’ai retrouvée. Je lui dédie donc ce mix qui était en chemin quand le téléphone a sonné et que j’ai reconnu cette voix que je ne pensais plus jamais entendre. C’est fou les voix. Celles qu’on connaît bien sont instantanément reconnaissables. Aucun délai. Pas même cette fraction de seconde qu’évoque les PK Subban de ce monde. Ceci dit, on retrouve toujours avec bonheur des voix qu’on aime. J’aime beaucoup les voix de chanteuses et ce mix en comprend plein. Elles sont ici en forte majorité et si bien représentées. Parlant de retrouver des gens, je veux un jour revoir Beth Gibbons sur scène. À chaque fois , c’est une fête, même quand elle chante du ABBA!

J’espère que vous aimerez cette Fille prodigue et n’oubliez pas de commenter en bien ou en mal. Il semble qu’il y a des gens qui écoutent ces trucs, c’est toujours un plaisir de le savoir.

Fille prodigue (65 minutes, 140 MB)

Pour télécharger, c’est ICI
Pour écouter en stream, c’est
1 – Portishead – SOS
Quand Portishead fait un cover de Abba, v’là ce que ça donne!

2- Tirzah and Micachu – I’m Not Dancing
Duo londonien. J’adore le texte et la posture…

3- Mavis John – Use My Body
Petit bijou de disco-funk vintage. Cette voix…

4 – Gundam – Intimate
Le funk passe au numérique et il y a continuité dans le propos. Producteur londonien.

5- Prince – Sign O’ The Times (Evil Smarty “Mess Your Mind” Edit)
Il faut bien lever son chapeau à sa majesté pourpre. Toujours honnête envers la musique. J’ai toujours aimé le rythme particulier de cette chanson.

6- RJD2 – The Sheybogan Left
Il y a comme une sorte d’élévation inspirante.

7- Grace Joyner – Dreams
From Charleston, South Carolina nous vient cette voix qui m’évoque vaguement Stevie Nicks, sur cette chanson planante.

8- Underworld – Santiago Cuatro
Underworld est le groupe qui m’a fait aimer la musique électronique. Écouter leur album Second Toughest Of The Infants sur le bord de la mer au Maroc a été une épiphanie. Ce petit intermede montre leur grande ouverture et leur récent album est très bon, bien qu’on en ait peu entendu parler. Tsé la toune dans Trainspotting( Born Slippy), ben c’tait eux.

9- Antonio – AM-FM
Suis tombé là-dessus par hasard et j’ai découvert que c’est montréalais. Projet instrumental de David Brunet, réalisateur de disques semble-t-il connu. Son big band comprend une vingtaine de musiciens. Étonnant.

10 – James Brown – It’s a Man’s World (Parker Remix)
Un classique revisité avec brio.

11- Black Is The Night – DJ Vadim (feat. Kathrin De Boer)
DJ Vadim dest plein de ressources. J’ai d’ailleurs aussi piqué la précédente dans un de ses mix. Abonnez-vous à son compte sur Mixcloud. Très bonne moyenne au bâton.

12- Hold Up – Beyonce
Certains de mes amis vont me dire « Paul, tu mets du Beyonce! ». Je réponds « Fuck You » parce que la chanson me le permet.

13- Willie Bobo – Fried neckbones and some home fries
Ram a-t-il pris un sample là-dedans ou bien s’en est-il TRÈS inspiré pour le thème de TLMP?
14 – Georgie Fame and The Blue Flames – Green Onions
Le classique de Booker T survitaminé.

15 – Jessie Mae – Don’t Freeze On Me
Intense et vivifiant!

16 – Pressure Drop – Sounds Of Time
J’ai entendu ça dans la nuit sur Radio Nova (comme ils sont 6 heures d’avance. Écoutez leurs nuits sans pub à partir de 18 h…) et j’ai bien aimé ça.

17 – Cro-Magnon Jin– Coolin’
Avec un nom pareil, pas étonnant que ce soit japonais. Plus cool que ces Japonais, tu meurs.

18 – Alex Puddu– Drum Is My Drug
Entendu dans un excellent mix en hommage à Schema Records, label italien qui torche.

19 – The Greenhornes – There Is An End
Quel titre approprié pour ce mix. The Greenhornes sont un band de Cincinnati et je ne les connaissais pas du tout. Bien fait.

 

 

Publicités

Sac à musique # 20 : Parasol

Parasol

Loin des yeux, loin du cœur. Au revoir les divagations cérébrales, je prends désormais le train de l’émotion. Joselito et moi ne font qu’un!

Après une absence prolongée, voici qu’apparaît un nouveau sac à musique. Je n’avais pas le temps de me mettre à l’ouvrage sonore, trop occupé à pédaler pour essayer de gagner la rat race. Pour faire tourner ma roue indéfiniment (tsé les trucs dans les cages à souris), je n’ai trouvé qu’une forme de combustible qui puisse me permettre de suivre la cadence. Music is the answer… because « when it hits, you feel no pain » dixit Bob Marley.

Trève de prose introductive (j’ai écrit beaucoup en faisant tourner ma roue). Voici Parasol: léger, parfois intense, parfois sirupeux. Un rhum runner musical pour le soleil d’été qui pointe enfin à l’horizon. J’y ai mis un peu de mon côté fille, pourquoi le négliger?

Parasol : 79 minutes, 180 Mo.
Écoutez : ICI
Téléchargez : ICI

Playlist :

1- The Bee Gees – To Love Somebody

À ma fête, Maryse ou Andrée m’ont donné une pile de vinyles, incluant un « Best Of » des Bee Gees d’avant l’ère disco. Je savais qu’ils avaient fait des trucs, mais là… la prod!, les chansons! En fait, je connaissais cette chanson par la version de Nina Simone. Je découvre l’originale et je l’assume…

2 – Erykah Badu – On & On (Reggaesta version)

Le classique d’Erikah Badu remixé en reggae par l’Italien Reggaesta, toujours pertinent celui-là.

3 – Blood Sisters – Ring My Bell

Le classique de Anita Ward interprété à la sauce reggae par les Blood Sisters, circa 1979. Oh les choeurs!

4 – Mungo’s HiFi feat. Charlie P. – Nice It Up

Si jamais vous vous sentez “strange” dans un party, écoutez les paroles et oubliez-ça.

5 – Bernard Lavilliers – Stand The Ghetto

Ça vieillit vraiment bien.

6 – Disrupt – Babylon Wavetables

Le digidub à son meilleur. Fucké à souhait.

7 – Chronixx­– Capture Land (Dub)

Après un récent séjour à Negril, je peux vous confirmer que Chronixx est l’homme du peuple.

8 – Bernard Lavilliers – Pigalle La Blanche

Ça vieillit vraiment vraiment bien.! Je vous parle d’un temps…

9 – The Lions – Will You Be My Girl (feat. Myron Glasper)

Lovers rock… ça fait toujours du bien.

1o- Masicka & Shanique Marie – InThe Winter (Poland Version – Equinoxx)

Well… c’est surprenant et cool.

11 – Marée Bass – Boogie Man

Good digidub d’un posse français. Spooky!

12– Solo Banton – Jimmy

Good times avec un vétéran de la scène dancehall britannique.

13 – Cutty Ranks – Who Say Me Dun

Irrésistible… si vous vous demandez qu’est-ce qu’il raconte comme un mantra, c’est « Wake Di Man », en voulant dire que son ennemi devrait se réveiller car il n’est pas de taille. On parle de soundsystems ici, pas de trucs violents, rappelez-vous « When it hits, you feel no pain ».

14 – Noelle – Walk On By

Ok , ça tourne le coin un peu difficilement… Le classique de Burt Bacharach en version reggae easy listening. C’est proche d’être vraiment guimauve, mais ça finit par tenir la route… enfin…

15- Jacqueline Taieb – Le  coeur au bout des doigts

C’est l’été. C’est un beau roman, c’est une belle histoire, c’est une bonne groove.

16– Al Green – I’m Glad You’re Mine

Well. Al est le maître de la groove sensuelle. Point final.

17– Caballero Reynaldo – I Talk To The Wind

Je suis un vieux fan de Robert Fripp et de King Crimson. L’important, c’est de ne pas prendre ça trop au sérieux. Beau texte.

17– Moon Birds – Baby Moon

Ça sonne comme une épopée. Attardez-vous à un truc : fabriqué en 1979. Précurseur.

18 – Kiesza – Take Me To Church

On a entendu cette chanso de Hozier ad nauseam. Une bonne chanson pop est une bonne chanson pop, surtout réinterprétée formidablement par la Canadienne Kiesza.

Bonus track – Giles, Gilles & Fripp – I Talk To The Wind

La toute première version de cette chanson, pré-King Crimson. Judie Dyble chante les lignes qui allaient être immortalisées quelques mois plus tard par Greg Lake, tsé, celui de « C’est la Vie »… et par Caballero Reynaldo :o)

Enjoy!

Sac à musique #14 – Gratte-Dos

Gratte-dos
Depuis quelques semaines, un truc me piquait dans le dos, le stress de ne pas avoir livré de Sac à musique depuis maintenant plus de trois mois, d’où le titre évocateur… Gratte-dos qui coïncide avec l’achat de ladite chose, faite à la main, et de grande qualité. Bon, trêve de plaisanteries grattedoesques, ce mix est un pied de nez à l’hiver qui s’étire. C’est une arme de libération. Un sort jeté à la neige qui va disparaître et laisser place à un printemps radieux. Avis à tous, c’est fini. Relaxez, le soleil ne résiste pas à ce mix qui vous grattera le dos comme un blatte en folie. Sortez sur le perron et dansez. L’avenir est à vous, et il est habillé très légèrement. :o)

GRATTE-DOS– Durée : 69 min.

Version normale (320 Kbps – 127 Mo) – ÉCOUTEZ ICI
Version légère (128 Kbps – 58 Mo) – TÉLÉCHARGEZ OU ÉCOUTEZ ICI

1- Klangkarussell – Sonnentanz
L’électro lascif à son meilleur. Matin ou fin de nuit…

2- The New Mastersounds – Each To Their Own
Le message est bon, le band et le guitariste aussi.

3- Gregory Porter – 1960 What? (Opolopo Kick & Bass Rerub)
Un classique groove en devenir.

4- Lady – Get Ready
2013? Yeah!

5- Chronixx – Here Comes Trouble (Roots Man Riddim)
Ensoleillé. Le trouble semble loin.

6- RC – Can’t Bridge My Defense
Soyez solide sur vos deux pattes et dans votre tête. Résilience (je sais, le terme est galvaudé, Bonjour Oprah!)

7- Jah 9 – Reverence
Une voix féminine unique dans le reggae. Girl power.

8- Chinese Man – Miss Chang feat. Taiwan Mc & Cyph 4)
L’Asie rencontre la Jamaïque. Irie.

9- The Lions – Think (About It) feat. Noelle Scaggs
Aretha a des héritières pas piquées des vers.

10 – Conjunto Barbacoa ­– Calambre
Vintage colombiano. Ça frape comme un coup de soleil.

11- Mock & Toof – Get Out Of The Way
Mock& Toof sont tout simplement étonnants. Hors normes.

12- An-Ten-Nae – Raindrops On Roses feat. Alice D.
Références, références…

13- Bettye Lavette – Crazy
On peut en penser ce qu’on veut, mais c’est audacieux et assumé.

14- Idir ­–Tajmilt I Ludwig (Clin d’oeil à Ludwig)
Le célèbre chanteur Idir est une légende en Algérie. Il a fait entendre l’Hymne à la joie à un vieux flutiste de son bled. Et celui-ci de répondre (avec l’accent berbère) « Je connais, mais qu’est-ce qu’ils ont fait à cette bonee vieille mélodie de chez nous? C’est pas comme ça qu’on doit jouer ça! » Et il l’a jouée.

15 – Lloyd Miller – Güzel Gözler (Amber Eyes)
Comme un épilogue. J’ai récemment découvert LLoyd Miller. Doctueur en ethnomusicologie, cet Américain est spécialiste de la musique persane et afghane. Il a connu ses heures de gloire dans les années 60. Il animait aussi une émission de musique en Iran durant les années 70. Toujours actif, j’ai vu qu’il a collaboré récemment avec The Heliocentrics. Check it out.