Archives de Tag: Montréal

Sac à musique #27 : Caoutchouc

hevea-caoutchouc-arbre

Caoutchouc, quel drôle de mot? Ça s’applique un peu à tout. Ça goûte le caoutchouc, j’ai les jambes en caoutchouc (mélange de frayeur et d’effroi, émotion qui vous fait rougir), je mets mes caoutchoucs, ma vie est comme du caoutchouc… Soit elle tangue mollement, soit elle rebondit avec joie; ça dépend de quel point de vue on se place. Contexte, contexte. Le caoutchouc est présent partout. Y’en a qui mixent des vinyles, moi je mixe du caoutchouc. C’est un peu inégal, pas trop constant, parfois conscient, parfois flottant. C’est un arbre, c’est une écorce, c’est un oiseau, on ne sait plus trop. Ça coule, ça remplit les cavités, ça se moule, ça intéresse les minorités. Une chose est sûre, ça n’arrête jamais de pousser. Allez hop! Mettez l’épaule à la roue. Les pneus d’hiver sont recommandés. Frôlez l’arpège au détour et dérapez sur ces mouvantes sonorités.

Caoutchouc (148 Mb, 64 min.)

Téléchargez ICI

Streamez par

Tracklist :

1 – Janelle Monae – Dirty Computer (feat. Brian Wilson)

Mon coup de coeur des derniers mois. J’écoutais ça et je me disais, c’est de la pop, mais il y a quelque chose d’unique derrière. Je n’avais pas vu la parenthèses dans le titre… Brian Wilson m’émeut.

2 – Ben Khan –A.T.W. (Against The Wall)

Un petit bijou de glitch soul. C’est bien fait, bien ficelé.

3 – Maribou State – Turnmills

Un peu new age les Maribou State, mais cette ligne de basse! Leur son est tout de même unique.

4 – Auntie Flo – Nobody Said It Would Be Easy

Quand l’Afrique du Sud surfe entre Ladysmith Black Mambozo et Die Antwoord

5 – Jungle – Happy Man

Ah Jungle, je les aime d’amour. Sous des dehors légers, un texte vrai.

6 – The Grits – Strychnine (Mosquito Mix)

Le classique des Sonics merveilleusement repris. Quelqu’un a déjà essayé la strychnine?

7 – Domenique Dumont – Faux Savage

Musique naïve, joliment tracée.

8 – Subes – Perhaps Because

Jazz dub, pourquoi pas?

9 – Trio Valore – Crazy

Cette chanson est irrésistible… oups, c’est un instrumental.

10 – Chaka Khan – Like Sugar

Si vous faites ça à 65 ans, c’est que vous êtes éternelle. Mes hommages à Mme Khan.

11 – Jungle – Smile

Ah Jungle, je les aime d’amour. Sous des dehors légers, un texte léger.

12 – DJ Krush & Toshinori Kondo – Toh-sui

L’Acid Jazz fera-t-il un retour? Mmmm…

13 – Soopasoul – Funky Hot Grits

Si on écoute trop vite, on entend peut-être autre chose que Grits. Soopasoul s’est gardé une petite gène?

14 – The Rising Sun – Good Loving (Part 1)

Pure énergie. Est-ce que ça passe à l’ère #MeToo?

15 – Skinny Pelembe – I Just Want To Be Your Prisoner (feat. Hejira)

Pas besoin de #MeeTo ici, c’est clairement consentant.

16 – Tirzah – Holding On

Caoutchouc britannique, le meilleur.

17 – Abby Jeanne – Excuses

Straight from Milwaukee… une voix qui a vu du pays.

Mention à la bluesgirl Amythyst Kiah qui n’a pas fait le mix, ça fittait juste pas… mais c’est bon! https://www.youtube.com/watch?v=PyRyO4qV7cc

 

Sac à musique #26 : Babylon

babylon05

Maintenant que je réside à Babylon, les portes de sortie d’une existence finement régulée et potentiellement monotone sont rares. Il y a des aspects positifs à s’incruster dans un cadre. Toute structure génère de la pression et le désir de développer des mécanismes d’évasion n’en devient que plus insistant. À Babylon, tout peut se chambouler en six minutes 20 secondes. Voici pourquoi il faut prévoir des soupapes. Coincés entre les – 25 interminables et la masse des corps travaillants dans le métro, notre vie peut rapidement s’assimiler à celle du bétail. Mais soudain, Julie Andrews pousse la note et tout cela s’envole comme le vent sur la cime des montagnes autrichiennes. Vous devenez Edouard Baer. Vous êtes libres. La vie est devant vous. Joyeuses Pâques!

Babylon (56 min, 130 Mb)

Téléchargez par ICI

Streamez par

 

Tracklist :

1- Julie Andrews – Do-Re-Mi

2- Chrome Sparks – Marijuana

3- Jungle – Platoon

4- Garden City Movement – Slightly All The Time

5- S’Express – Funky Killer

6- The Shangai Restoration Project – Alpha Go

7- DJ Sandrinho – Montagem Percuca (Pulk Edit)

8- Red Rat – Tight Up Skirt

9- Kizomba Brazil feat. Gaby Fernandes – Mulher Pequena

10- Khruangbin ­– People Everywhere (Still Alive)

11- Arcade Fire – Good God Damn

12- B.T. Express – Do It (Til You’re Satisfied)

13- Funky Bizness Gang – Break A Leg

14- Jungle – The Heat

15- Beraber – Introspect

16- Jackie Lynn – Alien Love

17- Wiek Hijmans  (Steve Reich) –Electronic Counterpoint (Part 2)

Sac à musique #24 : Carnaval

dia-de-los-muertos

Parmi les mots qui ne s’accordent pas en aux, le carnaval est éclectique, festif, bizarre et souvent déroutant. À I’image de ce mix qui flirte avec l’étrange tout en vous proposant un bol de soupe chaude et réconfortante. La prescription idéale pour conjurer les esprits et défier la grisaille automnale. C’est comme partir de Buenos Aires pour se rendre sur Mars. Voyez où cela peut vous mener…

Carnaval (55 min, 126 MB)

Téléchargez par ICI
Streamez par

Tracklist :

1- Michael Rother – Palmero Tango
2- Sonido Gallego Negro – La Patrona
3- Dengue Fever –Sudden Moves
4- Chakruna –Sonido Chichero (feat. Chapilitta)
5- Mato –Psycho Dub
6- The Bongolian – Mr. Woo
7- Cashmere Cat – Mirror Maru
8- Hagan – Glacier (Holloway Remix)
9- Kicca – Robot Girl
10- Brand Nubian – Mind Your Business
11- BADBADNOTGOOD – In Your Eyes (feat. Charlotte Day Wilson)
12- Invisibl Skratch Picklz ­– Black Hole vs Brown Hole
13- Dorothy Ashby – The Moving Finger
14- Chocolat – Ah ouin
15- Yamantaka // Sonic Titan –John, I’m Only Dancing
16- Seu Jorge – Life On Mars

Sac à musique # 22 : L’Oiseau bleu

Oiseau Bleu

Amusant de constater que ce fameux « Blue Bird » auquel s’identifie M’sieur Bowie pour sa finale libération a été auparavant l’apanage de celui qu’il convient désormais d’appeler le résolument précurseur René Simard. L’oiseau, synonyme de liberté et d’insouciance, comme l’affirmait si bien Michel Fugain. « Rien n’empêche l’oiseau d’aller plus haut » chantait-il à plein poumons.

Imaginez, si en plus le volatile est bleu, on atteint l’infini. Ce qui me rappelle un moment de mon enfance où j’ai presque atteint cette destination, soit celui où j’ai assisté à la représentation de l’Oiseau Bleu, pièce de théâtre fameuse à cette époque. Eh bien, si je n’ai pas eu l’insigne honneur de rencontrer Major Tom en personne, j’ai par contre croisé le chemin du petit-fils (fils? Je ne sais plus) de l’auteur de L’Oiseau bleu, le Belge Maurice Maeterlinck. Salut Fred!

Voilà, tout ce que je vous raconte est bel et bien vrai, mais n’empêche que cela n’a que très peu de rapport avec le contenu de ce sac. Si ce n’est qu’il faut toujours essayer de demeurer le plus possible libre de ses choix. J’assume donc cet amalgame sonore qui, s’il est parfois difficile d’y déceler rationnellement un fil conducteur, n’en demeure pas moins relativement cohérent. Soyez libres. Ressuscitez à votre façon!

P. s. : Alain, ça rentre miraculeusement sur un CD…

L’Oiseau bleu : (approx. 79 minutes, 182 Mo)
Pour écouter en streaming : ICI
Pour télécharger : ICI

1- Joe Williams – Baby Please Don’t Go
2- Michael C. Hall and the cast of Lazarus – Lazarus
3- Alex Chilton – Wouldn’t It Be Nice
4- The Upsetters – Piece Of My Heart
5- Matt Foy – Yellow Fang
6- Los Miticos Del Ritmo – Otro Merde El Polvo
7- Dereb The Ambassador – Eshuru (The Witness)
8- Sleafords Mods – 6 Horsemen (The Brixtons)
9- Linton Kwesi Johnson – Sonnys Lettah (Foxtrott Rework)
10- Jeremiah Jae – Cat Fight
11- Oddisee – That’s Love
12- Blackalicious – Blacka
13- Redman – Somebody Got Robbed (feat. Mr. Yellow)
14- Million Stylez – Frenemy
15- Semi Hendrix – Don’t Hurt My Feelings
16- Matt Foy – Road Agent
17- Connie Price and the Keystones – Sticks and Stones
18- Skyzoo feat, Freeway – Pockets Full
19- Skence – Anna
20- Matt Foy – Swing It!
21- Mild High Club – Window Pane
22- Firehorse – Our Hearts
23- Unitl The Ribbon Breaks – So Lonely (Police re-Imagination)
24- Ducktails – The Disney Afternoon
25- Public Image Ltd. – The Order Of Death
26- Glen Gray – Smoke

Sac à musique # 17 : Virevolte

Dircetions

 

 

La vie est ainsi faite qu’elle prend sans cesse des directions imprévues. Un moment, you’re on a roll, puis soudain, tout se détraque.  En retour, quand les choses dérapent et que ça devient pénible, l’expérience nous dit que les choses vont se replacer. Gul vous dirait que la course est une métaphore de la vie. Si vous êtes Québécois, la nature vous dirait de pas attendre le printemps trop rapidement, mais que si vous êtes patients, un jour, il sera là, en mini-jupe et radieux… et hop, vous oublierez rapidement qu’il n’était pas là hier.

La musique est aussi comme ça. Ça va par périodes, ça suit des moods et le même beat n’a pas toujours le même effet. Un journée  il vous énergise, le lendemain il vous stresse. Mais l’important serait de savoir ce que le principal intéressé aurait à dire là-dessus. On connaît ses opinions tranchées… Vous voulez vraiment savoir de qui je parle? Ceux et celles qui écoutent sauront!

Directement de mon nouveau studio secret… (finalement terminé!)

Studio copy

 

VIREVOLTE : 87 min. – 199 Mo)

ÉCOUTEZ ICI

TÉLÉCHARGEZ ICI

 

Playlist :

(je me relâche… pas de commentaires sur les titres… il y en a trop…)

1- Elizabeth Archer & The Equators – Feel Like Making Love

2- Subactive feat. Speng Bond – Pepper Dem

3-Reds feat. Delhi Sultanate – Fever (Extended Original Mix)

4- Big Daddy Kane – Warm It Up, Kane

5- Brothers Ain’t Shit – Roxane Shanté

6- Medina Green – Full Court Press

7 – Random Recipe – Joy

8- Lizzo – Wat U Mean

9- Heavy Lead – Dave Richmond

10 – Nick Waterhouse – Well It’s fine

11- The Como Mamas – Old Landmark

12 -Nina Kraviz – Black White

13 – Mos Def – Umi Says (Falty DL Edit)

14 –  Max Cooper – Supine

15 – Joe – R.E.J. Bit

16 – Max Cooper feat. Braids ­ – Automaton

17 – Juana Molina – Bicho Auto

18 – Lord Echo – Molten Lava

19 – Hiatus Kaiyote ­ – Mobius Streak

20 – Salaam Remi – Levi’s Place

21 – Groenland – Daydreaming

+ piste cachée… (wooooo….)

Sac à musique #16 – Codair

Quebecair

Une fois embarqués dans l’avion, vous oubliez tous vos problèmes. Codair est là pour ça. Ne vous y trompez pas, la bonne façon de voyager, c’est à Montréal qu’on continuera de la trouver. Car dans la Métropole, on peut encore voir la lumière qui passe entre les crack. Rien ne sert de forcer la dose, le voyage ne fait pas dans  l’excès, mais bien dans la continuité. Aucun nuage à l’horizon, le pont tiendra encore quatre ans. La ville est un cumulus plein de trous. Faut seulement se rappeler à quel endroit déposer son fessier. Comme le postérieur principal est d’une envergure remarquable, il n’y a pas à s’inquiéter, la chute est improbable. L’altimètre est dans le plafond, les idées volent bas. Bienvenue à bord…

Ah oui, c’est 100 % électronique…  Merci de commenter, c’est bien d’avoir du feedback.

ÉCOUTEZ ICI

TÉLÉCHARGEZ ICI (145 Mo – 63 min 37 )

Playlist:

 1- Oneothrix Point Never – Zebra

2- Deadbeat – Lazy Jane (Seppers Dub)

3- Jacques Greene – Quicksand

4- Fort Romeau – SW9

5- Forrest – Beverly Hills

6- Purple Disco Machine  – Move Or Not

7- Riva Starr – Upside Down

8- Simian Mobile Disco –  Hustler (Skatebard Remix)

9- Kölsch- Bappedekkel

10- Dub Taylor – Cruiser

11- Max Mohr – Tomty

12- Saundersfoot – Minotaur Shock

13 – Mr Carmack – Grapevine (Mr. Carmack Remix)

14- Tokoi- Phaeleh

Je suis illégal!

Uncle Sam

 

Bonjour à tous,

Je devrais  afficher un nouveau mix bientôt. Les derniers mois n’ont pas été riches en trouvailles, mais ça s’en vient !

Il y a quelques semaines, Official.fm, le site où j’héberge mes fichiers, m’a envoyé un courriel avec la  mention suivante :

« We have received a notice of copyright infringement for some of the songs you uploaded on Official.fm. As a result, your account will be deleted on September 1st. »

Ne soyez donc pas surpris de constater que vous n’aurez désormais plus accès aux jolis petits « players » de Official.fm lorsque vous voudrez écouter des Sacs à musique. Je transfèrerai bientôt les liens du blogue vers ma page Mixcloud où les mêmes mix sont également hébergés. Quant à ma position personnelle au sujet de la légalité d’une telle pratique, voici la réponse que j’ai envoyée à Official.fm:

« I use my account to host continuous homemade mixes using a wide variety of songs and tracks. I understand and know that I don’t own the rights that would permit me to use these tracks commercialy or to make them available to the public for download. However, since they are embedded in continous mixes, without pauses, the mix itself becomes an original track. Any individual wanting to download a specific track would have to download the mix and use a sound editor to single it out.  The mixes are listed with their own titles, whitout any mention of the individual tracks, so someone searching for a track would never end up on my Official FM account (they would, however, if they go through my blog). I consider what I do as promotion for the artists, helping them being known to a wider audience. However, I understand that, technically, this might be a legal copyright infringement.

But, if that is, then it’s a state of fact that a large part of the content hosted on soundcloud and mixcloud is also not legal. Actually, the almost infinite number of DJ mixes hosted on the Net would be illegal. This is denying what has become reality.

I understand that a website such as yours has to comply to the notices about copyright infringement. I would be interested to know who’s sending the notice… probably one of the majors that are streaming their artists on the Spotify and Grooveshark of this world, while not paying the artists properly for such use.

If you don’t have a choice, don’t hesitate to delete my account. I understand your point, not the point of the notice senders. They are quite ridiculous. »

Voilà. À vous de vous faire une idée là-dessus, mais sachez qu’il serait illusoire de vouloir négocier des droits pour de tels mix. C’est carrément impossible pour un particulier. De plus, comme je le mentionne, les majors (Warner, Sony et Universal qui contrôlent 70 % de la musique sur Terre) négocient des ententes de droits avec des sites comme Spotify (bientôt au Canada) où les gens s’abonnent pour écouter tout ce qu’ils veulent. De par la nature de ces ententes, il est de notoriété publique que seuls les artistes les plus populaires reçoivent une portion significative (mais plutôt faible) des revenus de droits, le plus gros se retrouvant dans les poches des Majors eux-mêmes. La plupart des artistes que j’inclus dans mes mix font partie de la gang qui ne reçoit que des sommes risibles.

Je ne vois rien de répréhensible à proposer des mix qui aideront à faire connaître ces artistes et qui, je l’espère, vous encourageront à payer pour leurs productions.

J’aimerais bien avoir votre avis là-dessus.

Pulk