Archives de Catégorie: Radar musical

Des trucs qui ont attiré l’attention de votre humble serviteur.

En attendant…

Comme vous n’avez pu l’entendre, je n’ai pas pas affiché de nouveau mix depuis quelques mois. J’ai eu de petits problèmes d’équipement mais je m’y remets incessamment.

En attendant, je vous laisse entre les mains de quelqu’un de bien meilleur que moi (c’est un euphémisme!), Mr. Scruff. Il était en feu au Belmont hier soir! Ce mix date de juin 2014.

Scruff

https://soundcloud.com/mr-scruff/keep-it-unreal-15th-birthday-at-band-on-the-wall-7th-june-2014

Maverick Sabre

Pour ceux et celles qui aiment la bonne soul pop, ou tout simplement un album « feel good » à écouter pour la fin de la saison estivale, je recommande fortement  Lonely are The Brave, premier disque du chanteur irlandais Maverick Sabre paru en février dernier. Ça me fait drôle de parler de disque car cette notion est en voie de disparition à l’ère du mp3, mais de temps en temps un artiste lance un véritable album qui est solide d’un bout à l’autre. C’est le cas de celui-ci.

Certains se rappelleront l’album de Finley Quaye paru en 1997 qui possédait aussi cette qualité, hors ce dernier s’intitulait Maverick A Strike. Drôle de de coïncidence, mais en est-ce vraiment une? Écoutez la voix de Maverick Sabre et on y retrouve une parenté certaine avec Finley Quaye (qui n’a , soit-dit-en-passant, jamais enregistré d’autre album notable par la suite).  L’album de Maverick Sabre est à mon avis moins bon que celui de Quaye, un peu trop pop et surproduit pour rien, parfois un peu guimauvant (néologisme en hommage à Alain Brunet!), mais ça reflète les différence entre les deux époques… Écoutez des extraits de l’album au complet sur le lien Youtube suivant dont la facture est particulièrement efficace pour un coup d’oeil d’ensemble.

Dernière observation :  la chanson « Let Me Go » utilise assez largement un échantillonnage de Portishead en superposant la voix d’une midinette soul par-dessus; c’est là qu’on se rend compte de la voix phénoménale que possède Beth Gibbons , chanteuse de Portishead qui est l’un de mes favorites. Pas dans les mêmes ligues…

Patience, le prochain Sac à musique est en gestation. [o_o]

L’art du remix

Les remix, lorsqu’ils sont bien faits, constituent un art à part entière. J’aurais pu choisir parmi des milliers d’exemples tout aussi excellents, mais je vous invite à comparer cette version de Disparate Youth de Santigold à l’original qui figure sur mon dernier mix (3e chanson –  je mets le  lien Youtube, c’est plus simple). Le remix est signé 2 Bears et derrière cet alias se cache deux membres du très créatif groupe Hot Chip. Pour en revenir à Santigold, je trouve sa voix vraiment cool, comme une syhthèse de pop, de soul, de reggae et de punk. En un mot, universelle.

Écoutez ici : Disparate Youth (The 2 Bears Remix)

Comprendre le dubstep par le piano?

Hello!

Juste un petit mot pour vous dire que le prochain Sac à musique s’en vient rapidement… En attendant, voici une mise à jour musicale. Pour certains et certaines d’entre vous qui vivent sur une autre planète que les kids de 20 ans, sachez que le dubstep a envahi la planète pop, même que c’en est devenu carrément envahissant. Skrillex (en nomination comme « Best New Artist » aux derniers Grammys) en est le représentant le plus connu. Pour mieux comprendre, voici un de se derniers titres interprétés au piano de façon assez remarquable :

Version originale de Skrillex, avec danse en prime :

Enjoy!

The Last Assassins – nouveau projet de Jean Leloup

Un mini-album de 2 chansons en anglais. Je l’ai écouté qu’une fois. Pas mal…

Écoutable et téléchargeable pour un gros 2 $  ICI

:o)

PJ Harvey : tout simplement géniale…

« What is the glorious fruit of our land? The fruit is orphaned children » – tiré de la chanson « The Glorious Land ».

J’adore Polly Jean Harvey. Un petit mot pour vous dire que son récent album Let England Shake est un petit bijou. J’irais même jusqu’à dire un chef d’oeuvre dans le genre. Bon, ce n’est pas toujours facile à digérer, c’est parfois lancinant, ça parle de la mort, de la guerre et de choses horribles, mais de façon horriblement belle. À ceux et celles qui ont le coeur solide, je recommande fortement de le télécharger directement sur son site http://www.pjharvey.net/ (section shop) ou de l’acheter en CD.

La voici qui chante « Let England Shake » pour présenter son album dans le cadre d’une émission politique en Angleterre, en studio devant le premier ministre Gordon Brown :

Note tirée du magazine  NME :  « Now though, the Four Lads ‘Istanbul (Not Constantinople)’ sample has been scrapped (“It actually became something that was drawing the song back rather than letting it become its own living entity, so we got rid of that in the end,” Polly explained), and what sounds like a hollow music box salvaged from a decrepit carousel mimics that song’s melody instead. » Donc , le sample des Four Lads n’est pas sur l’album, une bonne décision à mon avis.

 

 

 

House nation

Pas beaucoup de commentaires sur le dernier mix latino-africano-boogie. Vous n’aimez pas ça? Ok, je bifurque vers la House music.  Je le sais, plein de gens que je connais n’aiment pas ça, ne considèrent pas la house et la musique électronique (c’est juste du boum boum…) comme de la musique valable. Écoutez simplement cet enregistrement live (instrumentistes plus électronique et voix) de Guillaume Coutu-Dumont et The Side effects au dernier festival Mutek (printemps 2010). Que de la musique originale. C’était au Metropolis  et c’était hallucinamment bon. Une des bonnes soirée de l’année, toutes catégories confondues. Guillaume Coutu-Dumont est un Montréalais désormais installé à Berlin. Un autre qui n’est pas reconnu à sa juste valeur. Il sera en DJ (tout aussi bon)  de 21 h à 22 h 30 à l’Igloofest samedi prochain (le 22). Il va faire moins 17. Who cares?

Suivez ce lien : Guillaume Coutu-Dumont & the Side Effects live à Mutek