Sac à musique # 20 : Parasol

Parasol

Loin des yeux, loin du cœur. Au revoir les divagations cérébrales, je prends désormais le train de l’émotion. Joselito et moi ne font qu’un!

Après une absence prolongée, voici qu’apparaît un nouveau sac à musique. Je n’avais pas le temps de me mettre à l’ouvrage sonore, trop occupé à pédaler pour essayer de gagner la rat race. Pour faire tourner ma roue indéfiniment (tsé les trucs dans les cages à souris), je n’ai trouvé qu’une forme de combustible qui puisse me permettre de suivre la cadence. Music is the answer… because « when it hits, you feel no pain » dixit Bob Marley.

Trève de prose introductive (j’ai écrit beaucoup en faisant tourner ma roue). Voici Parasol: léger, parfois intense, parfois sirupeux. Un rhum runner musical pour le soleil d’été qui pointe enfin à l’horizon. J’y ai mis un peu de mon côté fille, pourquoi le négliger?

Parasol : 79 minutes, 180 Mo.
Écoutez : ICI
Téléchargez : ICI

Playlist :

1- The Bee Gees – To Love Somebody

À ma fête, Maryse ou Andrée m’ont donné une pile de vinyles, incluant un « Best Of » des Bee Gees d’avant l’ère disco. Je savais qu’ils avaient fait des trucs, mais là… la prod!, les chansons! En fait, je connaissais cette chanson par la version de Nina Simone. Je découvre l’originale et je l’assume…

2 – Erykah Badu – On & On (Reggaesta version)

Le classique d’Erikah Badu remixé en reggae par l’Italien Reggaesta, toujours pertinent celui-là.

3 – Blood Sisters – Ring My Bell

Le classique de Anita Ward interprété à la sauce reggae par les Blood Sisters, circa 1979. Oh les choeurs!

4 – Mungo’s HiFi feat. Charlie P. – Nice It Up

Si jamais vous vous sentez “strange” dans un party, écoutez les paroles et oubliez-ça.

5 – Bernard Lavilliers – Stand The Ghetto

Ça vieillit vraiment bien.

6 – Disrupt – Babylon Wavetables

Le digidub à son meilleur. Fucké à souhait.

7 – Chronixx­– Capture Land (Dub)

Après un récent séjour à Negril, je peux vous confirmer que Chronixx est l’homme du peuple.

8 – Bernard Lavilliers – Pigalle La Blanche

Ça vieillit vraiment vraiment bien.! Je vous parle d’un temps…

9 – The Lions – Will You Be My Girl (feat. Myron Glasper)

Lovers rock… ça fait toujours du bien.

1o- Masicka & Shanique Marie – InThe Winter (Poland Version – Equinoxx)

Well… c’est surprenant et cool.

11 – Marée Bass – Boogie Man

Good digidub d’un posse français. Spooky!

12– Solo Banton – Jimmy

Good times avec un vétéran de la scène dancehall britannique.

13 – Cutty Ranks – Who Say Me Dun

Irrésistible… si vous vous demandez qu’est-ce qu’il raconte comme un mantra, c’est « Wake Di Man », en voulant dire que son ennemi devrait se réveiller car il n’est pas de taille. On parle de soundsystems ici, pas de trucs violents, rappelez-vous « When it hits, you feel no pain ».

14 – Noelle – Walk On By

Ok , ça tourne le coin un peu difficilement… Le classique de Burt Bacharach en version reggae easy listening. C’est proche d’être vraiment guimauve, mais ça finit par tenir la route… enfin…

15- Jacqueline Taieb – Le  coeur au bout des doigts

C’est l’été. C’est un beau roman, c’est une belle histoire, c’est une bonne groove.

16– Al Green – I’m Glad You’re Mine

Well. Al est le maître de la groove sensuelle. Point final.

17– Caballero Reynaldo – I Talk To The Wind

Je suis un vieux fan de Robert Fripp et de King Crimson. L’important, c’est de ne pas prendre ça trop au sérieux. Beau texte.

17– Moon Birds – Baby Moon

Ça sonne comme une épopée. Attardez-vous à un truc : fabriqué en 1979. Précurseur.

18 – Kiesza – Take Me To Church

On a entendu cette chanso de Hozier ad nauseam. Une bonne chanson pop est une bonne chanson pop, surtout réinterprétée formidablement par la Canadienne Kiesza.

Bonus track – Giles, Gilles & Fripp – I Talk To The Wind

La toute première version de cette chanson, pré-King Crimson. Judie Dyble chante les lignes qui allaient être immortalisées quelques mois plus tard par Greg Lake, tsé, celui de « C’est la Vie »… et par Caballero Reynaldo :o)

Enjoy!

Le service à la clientèle vous répond…

En réponse aux nombreuses plaintes enregistrées ce matin, le lien pour le téléchargement a été modifié. Il fonctionne désormais en mobile et sur les Mac.

Le voici de nouveau (ou faites « refresh » sur Sacs à musique) : LIEN

Directement de notre centre appel de Mumbaï.

Sac à musique #18 : Tisseyre

Onyeabor

America, You ever think this world is yours, eh?
And you Russia, You ever think this world is yours?
You China, You ever think this world is yours, eh?
And you Cuba, You ever think this world is yours?
Canada, You ever think this world is yours, eh? heh?
And you Britain, You ever think this world is yours?
If you are thinking so, my friends
Better change your mind
If you are thinking so, my friends
Better change your mind
Because there is no other one, except God, who owns
this world
– William Onyeabor

Bien que je ne sois pas entièrement d’accord avec sa chute, le Nigérian William Onyeabor était un prophète dans son genre au tournant des années 80. Les paroles de sa chanson « Better Change Your Mind » (excellente, mais pas dans le mix) sont un genre de reality check. Pour ce qui est de la référence à Dieu, on pourrait la voir comme une allégorie pour la Nature… Quant à lui, il l’a prise au sérieux et a arrêté la musique pop pour disparaître et vivre en reclus depuis plus de 25 ans.

À l’image de ce personnage avant-gardiste et évanescent, la musique fait à sa tête et impose sa loi à ceux et celles qui voudraient la dompter. Seul l’omnipotent Charles Tisseyre pourrait y prétendre. Quant à moi, je mets des trucs bout à bout et on voit ce que ça donne. De retour après une assez longue pause, je fais toujours dans l’hétéroclite et le décousu. En espérant que vous y trouviez quelque chose à gober!

Tysseyre : 64 minutes_116 Mo

Écoutez  ICI
Téléchargez ICI

Playlist :

1- Hauschka – Sanzhi Pod City

Sanzhi
Volker Bertelmann alias Hauschka est un compositeur et pianiste allemand fascinant c’est pas mal tout bon). Cette pièce est tirée de son dernier album sur lequel il rend hommage à des cités fantômes ou abandonnées, partout sur la planète. Sanzhi Pod City était un développement futuriste construit à Taiwan et qui a depuis été détruit. Quand on voit l’image, on comprend mieux la musique. Quand on écoute la musique, on voit l’image.

2- DELS feat. Elan Tamara – You Live In My Head
Je ne sais pas d’où ils sortent. Britanniques assurément. J’aime le mood.

3- Wildbirds & Peacedrums – Who I Was
Des Suédois qu’on aurait pu retrouver dans l’underground des années 80. Étonnant.

4- Jungle Fire – Firewalker
Un band contemporain de L.A (je pensais que c’était un truc vintage). FIJM, quelqu’un est à l’écoute? Puissant.

5- R Cola – A1 Sound
Man, je tombe de ma chaise. Ce gars-là est Montréalais et je n’en avais jamais entendu parler. J’adore le ragga jungle d&b.

6- William Onyeabor – Body and Soul (Whatever / Whatever Mix)
Je vous l’ai présenté en intro. Un remix efficace. Ce musicien obscur et avant-gardiste a été ramené à la surface par Damon Albarn et David Byrne qui ont repris ses chansons sur scène. Bonnes vibes, bonnes références. Regardez le documentaire de 30 minutes sur Youtube. Du bonbon.

7- Todd Terje – Strandbar
Ce DJ et producteur norvégien est l’une des figures de proue du néo électro disco.

8- We Are Shining – Hey You
C’est nouveau. Ça vient de Londres… et je n’en sais pas plus.

9- Ty Segall – Mister Main
D’habitude, le Californien Ty Segall fait plutôt dans le rock garage. Sa moyenne au bâton est excellente. Cette track-là détonne dans son répertoire, mais je trouvais que ça fittait dans le mix.

10- Wiley – No Skylarking
Un MC de Grime londonien. J’aime l’énergie et la façon dont c’est construit. Efficace.

11- Acid Arab – Samira
Des producteurs de Paris renouvellent l’électro-World. Faut dire que la France est championne dans ce domaine.

12- Fikret Kizilok & Tehlikeli Madde – Aybatti
Merci à Filets de Soul (le courriel musical de Dominique Turmel) à qui j’ai piqué cette perle de funk vintage (je suppose) turque. Ça torche en Istanbul!

13- St. Vincent – Prince Johnny
Merci à Yves Archambault, bible musicale, pour cette chanson qui m’a hanté les oreilles au cours des derniers mois.

14- Adult Jazz ¬– Idiot Mantra
Tiré du premier album de ce band de Leeds. Indescriptible. Unique. Voici des gens qui ont leur propre voie. Fort.

15- Mac Demarco – Chamber Of Reflection
Il y avait beaucoup de hype autour de ce Montréalais et je pensais que… eh bien, que c’était de la hype. Quand j’ai fini par l’écouter au lieu de faire mon snob, j’ai découvert un artiste qui sait vraiment faire de bonnes chansons pop avec un côté lo-fi qui me plaît beaucoup. La créativité prime, et c’est toujours mieux comme ça.

16- Chevarie – 40 %
Ah! Petit imprévu n’est-ce pas? Chevarie sont tout simplement cool. Je les aime full.

17- Jo Stafford – Alone Together
Histoire de faire côtoyer le vieux avec le nouveau. Bonne conclusion pour suivre Chevarie. On dirait pas, mais il y a une certaine parenté dans le propos :o)

En attendant…

Comme vous n’avez pu l’entendre, je n’ai pas pas affiché de nouveau mix depuis quelques mois. J’ai eu de petits problèmes d’équipement mais je m’y remets incessamment.

En attendant, je vous laisse entre les mains de quelqu’un de bien meilleur que moi (c’est un euphémisme!), Mr. Scruff. Il était en feu au Belmont hier soir! Ce mix date de juin 2014.

Scruff

https://soundcloud.com/mr-scruff/keep-it-unreal-15th-birthday-at-band-on-the-wall-7th-june-2014

Sac à musique # 17 : Virevolte

Dircetions

 

 

La vie est ainsi faite qu’elle prend sans cesse des directions imprévues. Un moment, you’re on a roll, puis soudain, tout se détraque.  En retour, quand les choses dérapent et que ça devient pénible, l’expérience nous dit que les choses vont se replacer. Gul vous dirait que la course est une métaphore de la vie. Si vous êtes Québécois, la nature vous dirait de pas attendre le printemps trop rapidement, mais que si vous êtes patients, un jour, il sera là, en mini-jupe et radieux… et hop, vous oublierez rapidement qu’il n’était pas là hier.

La musique est aussi comme ça. Ça va par périodes, ça suit des moods et le même beat n’a pas toujours le même effet. Un journée  il vous énergise, le lendemain il vous stresse. Mais l’important serait de savoir ce que le principal intéressé aurait à dire là-dessus. On connaît ses opinions tranchées… Vous voulez vraiment savoir de qui je parle? Ceux et celles qui écoutent sauront!

Directement de mon nouveau studio secret… (finalement terminé!)

Studio copy

 

VIREVOLTE : 87 min. – 199 Mo)

ÉCOUTEZ ICI

TÉLÉCHARGEZ ICI

 

Playlist :

(je me relâche… pas de commentaires sur les titres… il y en a trop…)

1- Elizabeth Archer & The Equators – Feel Like Making Love

2- Subactive feat. Speng Bond – Pepper Dem

3-Reds feat. Delhi Sultanate – Fever (Extended Original Mix)

4- Big Daddy Kane – Warm It Up, Kane

5- Brothers Ain’t Shit – Roxane Shanté

6- Medina Green – Full Court Press

7 – Random Recipe – Joy

8- Lizzo – Wat U Mean

9- Heavy Lead – Dave Richmond

10 – Nick Waterhouse – Well It’s fine

11- The Como Mamas – Old Landmark

12 -Nina Kraviz – Black White

13 – Mos Def – Umi Says (Falty DL Edit)

14 –  Max Cooper – Supine

15 – Joe – R.E.J. Bit

16 – Max Cooper feat. Braids ­ – Automaton

17 – Juana Molina – Bicho Auto

18 – Lord Echo – Molten Lava

19 – Hiatus Kaiyote ­ – Mobius Streak

20 – Salaam Remi – Levi’s Place

21 – Groenland – Daydreaming

+ piste cachée… (wooooo….)

Sac à musique #16 – Codair

Quebecair

 

 

 

 

Une fois embarqués dans l’avion, vous oubliez tous vos problèmes. Codair est là pour ça. Ne vous y trompez pas, la bonne façon de voyager, c’est à Montréal qu’on continuera de la trouver. Car dans la Métropole, on peut encore voir la lumière qui passe entre les crack. Rien ne sert de forcer la dose, le voyage ne fait pas dans  l’excès, mais bien dans la continuité. Aucun nuage à l’horizon, le pont tiendra encore quatre ans. La ville est un cumulus plein de trous. Faut seulement se rappeler à quel endroit déposer son fessier. Comme le postérieur principal est d’une envergure remarquable, il n’y a pas à s’inquiéter, la chute est improbable. L’altimètre est dans le plafond, les idées volent bas. Bienvenue à bord…

Ah oui, c’est 100 % électronique…  Merci de commenter, c’est bien d’avoir du feedback.

ÉCOUTEZ ICI

TÉLÉCHARGEZ ICI (145 Mo – 63 min 37 )

Playlist:

 1- Oneothrix Point Never – Zebra

2- Deadbeat – Lazy Jane (Seppers Dub)

3- Jacques Greene – Quicksand

4- Fort Romeau – SW9

5- Forrest – Beverly Hills

6- Purple Disco Machine  – Move Or Not

7- Riva Starr – Upside Down

8- Simian Mobile Disco –  Hustler (Skatebard Remix)

9- Kölsch- Bappedekkel

10- Dub Taylor – Cruiser

11- Max Mohr – Tomty

12- Saundersfoot – Minotaur Shock

13 – Mr Carmack – Grapevine (Mr. Carmack Remix)

14- Tokoi- Phaeleh

Sac à musique #15 – L’haïe Cité

soeur

Des jeux de mots faciles comme Voir en aurait fait quand il existait vraiment… Ça se passe de commentaire. Voici finalement un nouveau mix qui a pris toutes sortes de formes au courant de l’été et qui a fini comme ça. Comme la saison chaude a fait un retour inopiné et, oh combien éphémère, il me restait « comme qu’on dit », une fenêtre d’opportunité, et je m’y suis engouffré. Ne vous inquiétez pas, c’est pas vraiment sportif ce mix, c’est plutôt déconcentratif. Quand la musique ne montre pas de direction… prenez celle qui se présente, faites-en un borscht et allez à Salem.

Note : suite à la fermeture de mon compte sur Official.fm pour raison d’illégalité, vous remarquerez que mes mix sont désormais hébergés sur Mixcloud. (la page avec tous les mix est ICI ) L’interface est moins jolie mais ça fonctionne bien et… c’est légal. Imaginez-vous donc que Mixcloud paie des redevances (je n’étais pas au courant) aux artistes qui figurent sur les mix qui y sont hébergés. Ce n’est pas grand chose, même des miettes, mais ça donne une aura de morale et de légalité. Seul problème, pour les mêmes raisons, Mixcloud ne permet pas de téléchargement (download). J’ai donc décidé de ne plus mettre de version légère du mix et de remplacer celle-ci par un lien pour téléchargement sur mon serveur. Pour des raisons d’espace, je ne mettrai que le plus récent. Si vous voulez un mix plus ancien, envoyez-moi un message et je me ferai un plaisir de vous l’acheminer.

ÉCOUTEZ  ICI

TÉLÉCHARGEZ ICI (145 Mb – 63 minutes)

Playlist :

1 – Valerie June – Workin’ Woman Blues

Ça sonne vintage, mais c’est 2013. Elle vient de Memphis et chante depuis longtemps mais n’a jamais percé avant que Dan Auerbach des Black Keys ne la prenne sous son aile et produise cet album. Vieille âme.

2- Lee Thompson Ska Orchestra – Mission Impossible
Le Ska rencontre Martin Landau. (je vous parle d’un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître…)

3 – Mousse T. – Negril Blues
Quand un producteur de house fait du reggae, ça donne ça et c’est pas mal cool. Voir Negril, mager du Jerky Chicken et puis mourir.

4 – Riva Starr – Detox Blues
La condition humaine, peut-on y échapper?

5 – Deluxe – Pretty Flaws
On continue dans la condition humaine. Pretty…

6 – Akala – Absolute Power
Think about it.

7 – The East Flat Bush Project – Tried by 12
Zen rap.

8 – La Yegros – Viene de M
Gentil, mais efficace. Cette Argentine a du Manu Chao dans le nez et c’est une drogue qui a fait ses preuves..

9 – Arto/Neto – Pini, Pini
Arto Lindsay, membre de l’avant-garde new-yorkaise (DNA, Lounge Lizards) et de la mouvance No Wave avait fait ce truc au début des années 80 en chantant, selon ses dires, dans un faux patois jamaïcain (ça sonne plutôt latino, mais bon…). Fallait que je place ça quelque part. Surréaliste à souhait. Précurseur du beat house?

10 – Bugz In The Attic feat. Wunmi – Zombie (Bugz In The Attic Remix)
Le classique de Fela vitaminé de belle façon par un collectif londonien qui a été instrumental dans l’émergence du Broken Beat.

11 – Fun For Funk – Black Coffee
Juste un beat, mais je trouve qu’il a quelque chose.

12 – Audiowhores – Sometimes (Pray for More’s in Love With Mjuzieek Remix)
La regrettée Etta James revit comme un joyeux fantôme de la house. Allez écouter l’original, et découvrez cette chanteuse formidable (ses premiers disques surtout) qui demeure méconnue au très blanc pays de la charte.

13 – Pedestrian – Hoyle Road
Un petit fix d’underground londonien.

14 – Tricky feat. Francesca Belmonte – Bonnie & Clyde
Non, ce n’est pas une version du classique de Gainsbourg, mais c’est sombre et prenant. Tiré du récent album de Tricky, passé assez inaperçu.

15 – Julie Driscoll, Brian Auger & Trinity – Season Of The Witch
Une chanteuse mythique des années 60, un claviériste mythique (et trop méconnu, un autre) des années 60, un classique des années 60 signé Donovan : résultat ? une vraie chanson de sorcière… et la meilleure version à mes oreilles. Roulez-en un et sortez l’encens!